HomeEnvironnement

Focus sur le traitement des déchets industriels

Focus sur le traitement des déchets industriels
Like Tweet Pin it Share Share Email

La protection de l’environnement et la préservation des ressources naturelles deviennent actuellement des sujets de préoccupation majeurs pour les acteurs du secteur industriel. En effet, les activités commerciales génèrent une part importante de déchets par rapport aux ménages. Selon une étude menée par la Banque Mondiale, les industries produisent 18 fois plus de déchets que ces derniers soit, 12,7 kg de déchets par jour et par habitant. Ces chiffres alarmants démontrent l’importance du traitement et de la revalorisation des déchets industriels. Focus.

Qu’est-ce qu’on entend par déchets industriels ?

Afin de réduire au maximum les impacts des déchets industriels sur la santé publique et l’environnement, il convient de les trier et de les traiter en fonction de leur nature. Ainsi, l’Union Européenne a établi une classification de ces déchets en trois grandes catégories :

1ère catégorie : les déchets dangereux

On les appelle ainsi en raison de leur caractère dangereux. En effet, ces types de déchets contiennent des substances toxiques qui sont susceptibles de produire des effets néfastes sur l’environnement et sur l’Homme. Ils sont encore subdivisés en deux sous-catégories à savoir :

• les déchets industriels spéciaux : déchets chimiques, radioactifs, biologiques qui constituent un véritable danger pour la planète. Ce sont par exemple les peintures, les bombes aérosols, les solvants, les combustibles nucléaires usés, les pièces usagées, l’outillage… Ils nécessitent un traitement spécial et à part pour minimiser leurs impacts négatifs.

• les déchets industriels issus des activités de soins : ce sont des déchets provenant des centres hospitaliers, vétérinaires ou des laboratoires.

Il faut préciser que ces déchets dangereux représentent près de 4 % de la totalité des déchets dans le monde, soit 868 millions de tonnes par an pour la France.

2ème catégorie : les déchets non dangereux

Aussi appelés « déchets banals », ces déchets ne présentent aucun danger selon l’article R 541-8 du Code de l’environnement. Étant non corrosifs, explosifs ou toxiques, ils sont traités de la même manière que les ordures ménagères. Ce sont entre autres les plastiques, les cartons, les bois non traités, les emballages non souillés, etc.

3ème catégorie : les déchets inertes

On désigne par déchets inertes, les résidus non biodégradables et non polluants provenant des chantiers de rénovation ou démolition tels que les métaux, les briques, les gravats, les tuiles, les terres ou encore les pierres.

Comment revaloriser les déchets industriels ?

Étant donné que les déchets industriels peuvent engendrer des dégâts importants sur l’écosystème, il s’avère indispensable de procéder à leur traitement. Pour ce faire, les entreprises écoresponsables doivent adopter une méthode de gestion de déchets qui soit à la fois efficace et économique.

Ainsi, le traitement à appliquer doit être adapté à la nature des déchets.

Traitement des déchets industriels spéciaux

Considérés comme dangereux pour l’environnement et la santé publique, les déchets industriels spéciaux doivent subir un traitement spécifique. Après leur collecte, ils sont acheminés vers un point d’incinération ou éliminés en CET (Centre d’Enfouissement Technique). Certains déchets qui peuvent encore être valorisés subissent quant à eux, un procédé de régénération en vue d’un recyclage.

Traitement des déchets industriels banals

Pour le cas des déchets encombrants et non dangereux, l’entreprise peut les réutiliser si elle en obtient l’autorisation. Mais ils peuvent aussi être valorisés et recyclés par un collecteur agréé afin de produire ultérieurement d’autres éléments utiles dans la vie quotidienne. Le dépôt en CET ou en CAVIC (Centre d’Apport Volontaire pour Indépendants ou Commerçants) constitue également une autre alternative de traitement de déchets industriels banals.

Traitement des déchets industriels inertes

Les résidus de chantier doivent être stockés puis évacués par une entreprise agréée à l’aide d’un camion benne. Par la suite, celle-ci les transporte vers un CET ou un centre de stockage adapté afin qu’ils puissent être recyclés et enfouis. On peut par exemple, obtenir des granulats à partir du recyclage des déchets de chantier.

 

 

 

Comments (0)

Laisser un commentaire