Lecteurs Général Focus sur la signalisation horizontale

Focus sur la signalisation horizontale


L’ensemble des indications dessinées et peintes au sol est appelé signalisation horizontale. Cette dernière constitue les flèches, les marquages spécifiques, les lignes, ainsi que les indications de voies spécialisées. Elle permet aussi de déterminer l’endroit où vous devez ou ne devez pas aller sur la route. Focus sur la signalisation horizontale.

Signalisation horizontale : les lignes

Les lignes indiquent la position des conducteurs sur la route. Selon le type de marquages, le changement de direction et le dépassement peuvent être interdits ou autorisés. Il existe plus de six sortes de lignes, dont :

La ligne continue

Il est formellement interdit de franchir une ligne continue. Le franchissement signifie que toutes les voitures sont de l’autre côté de la ligne. En revanche, le chevauchement est possible lors d’un dépassement d’un cycliste.

La ligne de dissuasion

La ligne de dissuasion est faite pour  :

Signaler qu’il est dangereux de dépasser un véhicule qui roule normalement, si la ligne est située sur une route en pente, sinueuse ou empruntée par des voitures lentes.

Interdire le rabattement des conducteurs se trouvant sur la voie à gauche et qui veulent emprunter une sortie non anticipée.

Les flèches de rabattement

Elles sont souvent situées sur une route à double sens. Les flèches de rabattement signifient que la ligne discontinue deviendra continue.

La ligne mixte ou double

Celle-ci se trouve sur une route à double sens. Il s’agit d’une ligne discontinue qui est souvent réunie avec une ligne continue. Si la première est du côté du conducteur, celui-ci peut la franchir.

La ligne de rives

Il s’agit des lignes qui sont situées au bord de la chaussée, sur la droite. Les lignes de rives permettent aux conducteurs de bien se diriger et suivre la route, surtout la nuit.

Les lignes discontinues

Ces marquages au sol permettent de séparer 2 voies de circulation et peuvent permettre en même temps de changer de direction.

Signalisation horizontale : les flèches directionnelles

Les flèches directionnelles sont le plus souvent marquées au sol sur les routes. Elles permettent aux conducteurs de connaître la voie qu’ils doivent suivre. Si le chauffeur veut, par exemple, tourner à gauche, les marquages lui indiqueront de prendre la voie de gauche.

Signalisation horizontale : les voies réservées

Les voies réservées regroupent les voies des bus, les bandes ou pistes cyclables et les voies pour véhicules lents.

Les voies des bus

Les voies des bus sont généralement séparées des autres voies via une ligne discontinue ou continue aux traits rapprochés et larges.

Les bandes et les pistes cyclables

Les pistes cyclables sont strictement réservées aux vélos à trois ou deux roues. Les autres véhicules n’y peuvent pas stationner ou s’arrêter.

Les voies pour les véhicules lents

Ces voies permettent aux véhicules lourds ou lents de gêner la circulation des usagers dans des montées ou des descentes.

Signalisation horizontale : les autres marquages au sol

Il existe d’autres marquages au sol, comme :

Les passages piétons

Ceux-ci présentent de larges bandes blanches et donnent la priorité aux piétons dès que ces derniers y sont engagés.

Les arrêts de bus

Les arrêts de bus sont marqués par des lignes en zigzag jaune. Les usagers peuvent rouler dessus, mais ne peuvent pas y stationner.

Les zébras

Les lignes zébras marquent la délimitation d’un espace large entre 2 voies. Ainsi, les usagers ne peuvent pas traverser ou stationner.

Les voies de détresse

Les voies de détresse indiquent des pentes très dangereuses. Elles sont le plus souvent symbolisées par un damier blanc et rouge.

Tous ces types de marquages au sol sont réalisés par des professionnels, comme WIDLING. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans l’aménagement urbain et la signalisation routière à Seyssinet-Pariset.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post